10 raisons d’aller à Harlem

Harlem a mauvaise réputation. Et pour cause. Pendant des décennies, c’était un lieu à éviter sur l’île de Manhattan. La criminalité était haute et personne ne recommandait la visite du quartier.

Or, les temps ont changé. Depuis la fin des années 1990, lors du règne du maire Rudolph Giuliani, la ville s’est nettoyée et Harlem s’est assainie.

Voyez ici 10 choses à voir ou à faire à Harlem:

Aller voir un spectacle au Apollo Theater

Le Apollo Theater est l’une des salles de spectacle les plus mythiques des États-Unis. Construit en 1914, il accueille depuis 1934 la soirée des amateurs le mercredi soir. Plusieurs artistes de renom y ont joué tels que Michael Jackson, Aretha Franklin, James Brown, Stevie Wonder, pour ne nommer que ceux-ci.

Aller se sucrer le bec chez Levain Bakery

Depuis que Oprah Winfrey en a parlé en 2009, Levain a gagné en popularité. Si la succursale originale de Upper West Side attire les foules les après-midi de fin de semaine, celle de Harlem devrait être plus tranquille. Prenez un de leurs succulents biscuits aux pépites de chocolat et mangez-le dans le coin. Ou encore, marchez jusqu’à Central Park question de perdre les quelques calories que le biscuit vous aura données.

Assister à un service religieux à l’Abyssinian Baptist Church

La première église baptiste afro-américaine de l’État de New York, l’Abyssinian a débuté à Manhattan en 1808. L’église de Harlem a été construite en 1923. Étant donné un flot de touristes importants pour les services gospel, l’église autorise les touristes au service de 11h uniquement, premiers arrivés, premiers servis.

Aller manger au fameux Sylvia’s

Si vous ne devez essayer qu’un seul restaurant de nourriture traditionnelle afro-américaine, vous devez aller au Sylvia’s. Il est ouvert depuis 1955 et à peu près tous les Présidents ou célébrités qui ont visité Harlem y sont allés. Le restaurant est tant apprécié que la ville a décidé, en 2004, de co-nommer la 126e rue Sylvia P. Woods Way, le nom de la propriétaire du restaurant. Autre raison d’y aller : les locaux adorent le restaurant. C’est toujours un bon indicateur.

Découvrir la portion nord de Central Park

La plupart des attractions dont on entend le plus parler dans le parc sont plutôt dans sa portion plus au sud. Or, la portion de Central Park qui donne sur Harlem est vraiment à découvrir! Allez vous promener dans North Woods, ou dans The Ravine pour vous sentir à 1000 lieux de la ville. Vous pourriez même vous baigner ou faire du patin sur glace, dépendant de la saison, à la Lasker Rink & Pool!

Aller au marché Malcolm Shabazz

Le Malcolm Shabazz Market est le plus grand marché africain de la ville de New York. Vous pourrez y magasiner toutes sortes de tissus, de vêtements et d’objets d’arts africain. Le tout est coloré de façon dynamique et riche culturellement. La plupart des vendeurs du marché sont des immigrants en provenance de différents pays d’Afrique de l’Ouest. L’ambiance dans le marché est agréable et vous serez transportés par la musique et les aliments typiques de l’Afrique.

Visiter le National Jazz Museum

Harlem est l’endroit de choix pour aller en apprendre plus sur le jazz. On décrit souvent le quartier comme étant le lieu de naissance du jazz à New York. Les amateurs pourront entendre des centaines d’extraits audio, dont certains sont introuvables ailleurs dans le monde. Comme le musée fait partie du Smithsonian, l’entrée est à contribution volontaire. On suggère toutefois une contribution de 10$ par personne.

Voir l’art de rue sur la 125th Street

Après l’assassinat de Martin Luther King, les commerçants de Harlem ont installé des grillages métalliques devant leur magasins, pour les protéger des émeutes. Voyant ça, un artiste nommé Franco The Great a vu une opportunité d’apporter du positivisme au quartier. Il a donc peint sur les grilles, les dimanches alors que les magasins étaient fermés. Et c’est de toute beauté! Depuis, il a peint plus de 200 œuvres, de part et d’autre de la 125th Street. Il est d’ailleurs sur place, en face du théâtre Apollo, les dimanches matin.

Aller voir les résidences de Striver’s Row

Ces maisons en rangées, construites entre 1891 et 1893 étaient destinées à l’époque à la bourgeoisie blanche de la ville de New York. Les maisons sont construites dos à dos sur les 138th et 139th Streets, ce qui permettait aux résidents de partager la cour intérieure. Les ruelles entre les rangées de maisons étaient à l’époque des chemins pour les chevaux, souvent pour rejoindre une écurie à l’arrière. Ces maisons se distinguent des classiques bâtiments de briques rouges « brownstone houses », que l’on voit énormément dans Harlem.

Aller au Studio Museum in Harlem

Considéré comme le coeur de Harlem, le Studio Museum est un musée des beaux-arts. Les collections sont d’art afro-américain, des 19e et 20e siècles et présentent également des œuvres des Caraïbes et d’Afrique. Le musée compte plus de 1600 pièces, dont plusieurs archives du travail de James Van Der Zee, le photographe de la communauté de 1906 à 1983.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.